Le petit Kyoto, Kaga


Jadis, la préfecture d’Ishikawa était appelée « Kaga ».
Ayant une grande richesse économique, Kaga voulait
investir dans son développement culturel et artistique.
Kaga aurait consacré sa richesse dans l’art pour éviter
le conflit avec Edo (Tokyo d’aurjourd’hui),
l’authorité de l’époque.

Kaga exhibait sa façon de dépenser pacifique, non pas militaire, pour tromper la méfiance d’Edo.
Grâce à ce développement culturel, Ishikawa aujourd’hui,
est également appelé « le petit Kyoto » et considéré comme une des plus importantes villes traditionnelles du Japon.
Ishikawa est également connu pour les produits textiles de haute gamme et contribue à l’industrie de la mode mondial.